Montante jeu simple

Les MONTANTES : gestion financière des mises

Afin de booster les gains sur les paris hippiques il est possible d’appliquer une gestion financière aux mises, c’est ce que l’on appelle appliquer une montante. Avant tout sachez que l’on aborde là une pratique délicate dans laquelle beaucoup ont laissé leur chemise et bien d’autres choses. Prudence ! 

Il existe de nombreuses sortes de montantes sur les courses hippiques et vous pourrez lire à peu près tout et n’importe quoi dans ce domaine. Le meilleur conseil que l’on puisse vous donner en préambule est de vous montrer très critique face aux systèmes miracles pour gagner des fortunes car ils n’existent pas ! Faites systématiquement des tests à blanc (simulation sans jouer) pour vérifier un système, et soyez objectif dans votre analyse. Et ne perdez jamais de vue qu’aucun résultat passé ne représente une garantie pour l’avenir. Au mieux c’est une bonne indication ou un encouragement, sans plus, mais surtout ce n’est jamais une certitude ; gardez bien ça en tête.

Ce qui existe en revanche c’est la possibilité, tout en restant raisonnable, de booster un peu les gains aux courses hippiques. Pour ce faire il faut d’abord partir d’un pronostic, d’une méthode ou d’un mode de sélection des chevaux à jouer au jeu simple (au PMU) ou au ZeCouillon (chez ZeTurf) qui donne un rendement à masse égale avoisinant les 100%. En effet, si le rendement de base du pronostic ou de la méthode est trop faible aucune montante n’arrivera à le compenser sauf à attendre très longtemps en dépensant des fortunes, ce qui vous conduira inévitablement à stopper la montante et perdre tout votre investissement initial.

Une bonne technique, pour des méthodes ou pronostics déjà excellents au départ, est d’appliquer une montante légère de plus une mise après chaque pari perdu (ou 2 ou 3 paris perdus si vous jouez à une fréquence élevée) ; puis de repartir sur la mise de base dès que vous avez réalisé un pari gagnant générant du bénéfice. Si vous jugez ce bénéfice trop faible vous pouvez poursuivre la montante à partir de la moitié de la dernière mise à condition de pouvoir supporter un nouvel écart maximum sur les nouvelles mises. Sinon il vaut mieux prendre peu et recommencer. Quitte à augmenter la mise de base si votre budget le permet. Fixez-vous toujours des limites budgétaires et temporelles, et surtout tenez-vous y ! Il ne faut pas avoir d’états d’âme pour appliquer une montante, il faut savoir respecter des règles, c’est tout. Si vous vous sentez trop faible pour ça inutile de tenter l’aventure.

Dernière mise en garde : avant de vous engager dans cette montante ou une autre, on ne le répétera jamais assez, faites des tests à blanc, sur une longue durée (2 ou 3 ans au moins en reprenant l’historique des courses passées) ou de nombreuses courses (plusieurs centaines, voir un millier au moins si c’est possible), calculez bien l’écart maximal atteint pour faire un bénéfice substantiel, et demandez-vous si votre budget vous permettrai de tenir cet écart s’il était d’au moins un quart supérieur à celui passé ? Si la réponse est « oui » vous pouvez tenter votre chance, sinon passez votre chemin et essayez autre chose.